Scolarité

L’école communale de Bicqueley est composée d’une école maternelle et d’une école primaire regroupées au sein d’une même entité dirigée par Mme Pascale LE MASSON.

  • Mme Pascale LE MASSON et Mme Julie MAILLARD aidées de Mme Marie-Claire NICOLAS (ATSEM) ont en charge la Petite et la Moyenne section de maternelle.
  • Les classes de Grande section maternelle et de C.P sont sous la responsabilité de M. Jérôme HASSOUX.
  • Mme Sophie SIMILIEN assure les cours de C.E.1 et de C.E.2 et M. Eric LORRAIN ceux du C.M.1 et du C.M.2.
  • Mme Magali ORTELLI (AVSI) est détachée dans notre école pour épauler un enfant de la classe de C.E.2 en situation d’handicap.

Très prochainement deux personnes rejoindront l’équipe enseignante dans le cadre de l’aide aux enfants en situation d’handicap à savoir :

  • Une E.V.S  pour 20h par semaine intervenant alternativement dans les classes de Jérôme et d’Eric.
  • Une A.V.S.I pour 15 h par semaine qui épaulera deux élèves de la classe de Sophie.

Les classes du primaire sont équipées de tableaux numériques et de 9 PC portables utilisés dès le C.P par tous les enfants.

Effectifs pour la rentrée 2014

  • Petite section maternelle : ?
  • Moyenne section : ?
  • Grande section : ?
  • CP : ?
  • CE1 : ?
  • CE2 : ?
  • CM1 : ?
  • CM2 : ?

C’est un édifice imposant, construit en 1866 à l’emplacement d’une école de garçons (ayant elle-même été construite en 1821) et d’une maison voisine acquise pour 42 000 francs.

La façade comprend trois parties : celle du centre légèrement avancée, avec des bords en pierre taillée est percée de trois grandes portes à plein-ceintre, surhaussées avec clés de voute sculptées.

Un perron d’honneur de trois marches en rehausse l’importance. Cette partie centrale est surmontée d’un fronton triangulaire entouré de corniches, au centre duquel figure un écusson en pierre taillée.

Les armoiries symbolisent le passé historique de Bicqueley, celui d’un village de cultivateurs : une faucille sur épis de blé à droite, une grappe de raisin sur tonneau à gauche et la crosse épiscopale de l’Évêque de Toul au centre.

Il était de tradition de se faire photographier sur ce perron lors d’un mariage.